eco_pontLes études se suivent et se ressemblent. Le constat de ces différentes études est le même, que ce soit en France ou en Belgique. La situation est alarmante. Selon Natuurpunt, 8,8 millions d’animaux auraient été tués sur les routes belges en 2015. Avec 4,89 km de route par km2, la Belgique possède le réseau routier le plus dense d’Europe. Mais c’est également vrai sur des réseaux comme celui de la France. Comment enrayer l’hécatombe ?

Des solutions existent sans pour cela atteindre le risque zéro qui, comme chacun le sait, n’existe pas. Les premiers responsables sont les conducteurs. En respectant les limitations de vitesse, on peut déjà éviter pas mal d’accidents avec la faune sauvage. Parfois on peut éviter un hérisson par un petit coup de volant. Mais ne jetons pas la pierre aux automobilistes. Les aménagements, plutôt le manque d’aménagements, est à pointer du doigt. Les passages aériens (mammifères) ou souterrains (batraciens) devraient être systématiquement prévus lors de nouvelles constructions ou rénovations de routes et d’autoroutes. Il existe quantité de solutions : des « écureuilloducs », ponts de cordages pour les écureuils; des écoducs pour la grande faune; des « crapauducs » pour les batraciens, les tritons, …, des passerelles à chauves-souris, et même des « lombriducs » destinés à la libre circulation des vers de terre (réalisé dans un parc urbain à Lille).

La route peut aussi passer, à certains endroits sensibles, en tunnel, plutôt que de couper une zone naturelle en deux. Des grillages à certains endroits à risque peuvent être installés avec l’aménagement d’échappatoires à sangliers, à blaireaux.

A la route, il faut ajouter le rail. Michel David : « Durant ses années de conducteur, mon fils était malheureux de la quantité d’animaux tués. Avec une voiture, il est possible de freiner ou dévier pour éviter un animal. Avec un train, ce sont parfois des groupes (sangliers ou cervidés) ou vols d’oiseaux qui sont détruits en une fois ».

A50

Merci à la LRBPO, Jean-Claude Beaumont et Michel David pour cet article.

Share on Facebook6Share on Google+0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone