Quand on dit randonnée, on pense inévitablement aux grandes aventures, et aux paysages majestueux que nous réserve mère nature. Mais les aventuriers dans l’âme eux,  vous diront que la base, c’est avant tout  le choix des chaussures de randonnée. Pour ne pas avoir à vous lamenter sur vos ampoules et profiter pleinement de votre sortie, il s’avère impératif d’adopter les souliers idéals. Evidemment, on aurait tendance à sauter sur les plus belles paires ! Au-delà de l’esthétique, d’autres caractéristiques sont à considérer.

 

Un modèle adapté à votre activité

Le choix de vos chaussures de marche reposent tout d’abord sur le type d’activité à laquelle vous les réservez. Randonnée légère ? Trekking ? Grande randonnée ? Ou alpinisme ?

  • S’il s’agit d’une petite randonnée ou trail, optez pour des chaussures d’approche ou tout simplement des chaussure de course à pied. Ces chaussures sont caractérisés par des tiges souples, voire basses. Celles-ci sont légères, souples et adhèrent aussi bien aux terrains meubles qu’aux terrains corsés. Parées de pare-pierre et de membrane imperméable, elles offrent une protection optimal mais également du confort.
  • Si vous si êtes plutôt un habitué des grandes randonnées et des trekkings, les chaussures de randonnée à haute tige sauront vous accompagner. Imperméables, elles sont par ailleurs composées d’une semelle à renfort latérale et d’un pare-pierre. Leur robustesse, rigidité et résistance vous aideront à traverser les itinéraires assez long en sac à dos lourds, à travers les terrains difficiles.
  • L’alpinisme est plus exigeant en matière de chaussures de randonnée. En plus d’être robustes et rigides, vos chaussures à très haute tige devront s’armer de crampons. gardez-vous de vous les chausser autre part qu’en montagne !

La bonne pointure

La plupart des gens perçoivent comme alléchant de faire leurs achats sur internet. En effet, cette tendance permet de gagner en temps et en énergie. Cependant, nous conseillons fortement de les choisir au magasin et de les essayer avant de les acheter. Même s’il reste certains magasins en ligne qui mettent à disposition des grilles de pointure et proposent  éventuellement un retour pour échange ou remboursement, rien ne vaut l’essayage ! D’innombrables expériences nous ont permit de comprendre que lorsqu’il s’agit de chaussures de randonnée, le choix le plus fûté c’est de prendre une pointure au-dessus de de votre taille habituelle.

Donc, si on chausse du 37 en UE ou 5.5 UK, il est préférable de prendre du 38 UE ou 6.5 UK. Cette technique reste un moyen de prévenir un possible gonflement des pieds après une longue journée de marche, ce qui est inévitable. En règle générale, lors de la descente, les orteils ne devraient pas heurter le bout du soulier sinon elle est trop étroite ; et à la montée, si le talon décolle assez, cela signifie que la chaussure est large. Vérifiez que votre nouvelle paire respecte cet équilibre en plaçant votre index entre le talon et l’intérieure de la chaussure. Ce procédé s’avère plus fiable si vous oeuvrez chaussure ouverte.

D’autres critères qui vous aideront à choisir vos chaussures de randonnée

 

  • En cuir ou synthétique ?

 

Les chaussures en cuir ont depuis longtemps été l’objet du fétichisme des italiens. Perpétuons cette tradition avec nos chaussures de randonnées car cette matière garantissent  leur pérennité, leur fermeté et  leur imperméabilité. Parmis le nubuck, le suédé, la croute de cuire et le cuir pleine fleur, penchez plutôt pour la dernière qui atteste plus de résistance grâce à son épaisseur. Quant aux chaussures à la structure synthétique, il serait plus sage de les destinés aux marches sportives ou aux trail.  Le nylon, le kevlar ou encore le polyester étant respectés pour leur légèreté, leur souplesse et leur respirabilité vous procureront une parfaite aisance.

  • A chaque saison sa paire :  

Il est évident que votre chaussure d’été ne passera pas en hiver et inversement. Nos randonnées estivales ne demanderont que des chaussures à tige souple ou basses, alors qu’en hiver, il faudra se rabattre sur les paires à haute tige doté d’une membrane imperméable. Les chaussures légères comme celles d’approche ou de course à pieds permettront à vos pieds de mieux respirer en été. En période hivernal, troquez vos semelles souples contre des semelles plus denses. Adaptés au froid, elles garantissent une thermicité positive.

Trouver chaussure à son pied n’est pas toujours évident, lorsqu’un large choix s’offre à nous. Maintenant que les critères sont révélés, le plus dure reste de renoncer à une paire belle qui ne correspond pas aux exigences de l’activité !

Share on Facebook8Share on Google+0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone