Un bouquet de fleurs ne fait-il pas appel à la subtilité et à l’élégance ? En cette belle saison, cueillir les fleurs du jardin pour en agrémenter nos pièces s’avère tentant. Une touche de couleur, dans le salon, et puis une autre dans la chambre et pourquoi pas dans la cuisine. Mais dès qu’on les cueille, le temps a si vite tendance à voler leur jeunesse et leur beauté,et nous laisse peu de chance d’en profiter. Par chance, vous pouvez percer le secret de leur longévité a été grâce à nos  astuces.

Fleur-coupée_3

Comment préparer son bouquet ?

 

Le secret d’un bouquet qui dure repose tout d’abord sur sa préparation. Après le ramassage idéalement tôt la matinée ou le soir, enlevez les feuilles de la tige de manière à  les préserver de la moisissure une fois dans le vase. Mesurez par la suite, 2 centimètres de tige à couper. Le couteau figure parmi les outils de choix pour cette technique. Adoptez la coupure en biseau qui favorise l’absorption de l’eau.  

 

Trouver le récipient et le coin idéal

 

Il ne s’agit pas seulement de choisir beau récipient  pour votre bouquet, l’important reste de sélectionner un contenant qui corresponde aux dimensions de vos fleurs. Estimez la longueur des tiges du bouquet. La hauteur du récipient devrait être en adéquation avec la moitié de la longueur des tiges. Enfin, pensez à nettoyer votre vase. Enfin, préférez un coin ombragé, et à l’abri des courants d’air et de toute chaleur.

 

Les ingrédients qui font opérer la magie !

 

Il faut avouer que les astuces de grand-mère ne fonctionnent pas toujours. Toutefois, certaines ont fait leurs preuves !

  • Le bicarbonate de soude : une pincée suffit à conserver votre bouquet jusqu’à 10 jours. Veillez à bien diluer l’ingrédient dans l’eau avant d’y ajouter les fleurs.

 

  • Le sucre : le système reste identique à celui du bicarbonate de soude. Mélangez un soupçon de sucre à l’eau que vous destinez à vos fleurs.

 

  • Le charbon : Eh oui ! La nature et pleine de mystère, un bout de charbon dans votre vase, et l’eau ne croupit pas.

Fleur-coupée_2

L’entretien du bouquet

 

En effet, si vous voulez que vos fleurs puissent rayonner assez longtemps, il ne faut pas oublier de les pomponner au quotidien. Tous les 2 jours, changez l’eau de votre vase et par cette même occasion, rincez ce dernier.  Nettoyer également les tiges. Toujours en, biseau, coupez journalièrement 1 ou 2 centimètres de la tige. Après ces étapes, ajoutez systématiquement les ingrédients de conservation que vous aurez choisie.

 

Les fleurs qui font exception à la règle

 

Si ces techniques peuvent servir un grand nombre de fleurs, certaines variétés de fleurs ne répondent pas à la règle. Afin de se revitaliser, le dahlia et le chrysanthème demandent 3 à 4 gouttes d’eau de javel. La tulipe et le gerbera se conservent avec quelque 5cm d’eau dans le vase. Néanmoins, d’autres fleurs nécessitent davantage de soin. La conservation de la jonquille et du coquelicot par exemple, nécessite que l’on brûle légèrement la tige. La rose figure parmi les plus belles plantes, mais elle revêt aussi d’une grande fragilité. Après  avoir ôté environ 1,5 centimètre sur les tiges, les allonger dans une bassine remplie d’eau avec une température ambiante en prenant soin d’asperger les plants. Attendez 2 heures avant de les sortir. Pour les plantes ligneuses, à l’instaure du lilas, privilégiez un aplatissement de la tige au marteau de façon à ce que la sève puisse monter naturellement.

 

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, il ne vous reste plus qu’à saisir vos outils de jardinage ou courir chez le fleuriste pour obtenir un superbe bouquet. Et n’oubliez pas, un joli vase fait toute la différence !

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email this to someone