Nature Corner > Actualités  > Dernières nouvelles  > Des chauves-souris. Pourquoi pas chez nous ?

Des chauves-souris. Pourquoi pas chez nous ?

Qui ne rêve pas de chants d’oiseaux à ses fenêtres au réveil du matin ? Qui ne souhaite pas voir des hérissons dans son potager ? De nos jours, les personnes vivant en zone urbaine cherchent de plus en plus à attirer la nature sauvage dans leurs alentours. De plus, avoir un jardin habité par les animaux sauvages est un indicateur d' »écologicité » : c’est un signe que votre jardin respire la santé. Les humains ont ressenti le besoin de s’engager dans la protection de ceux qu’ils jugent les plus… mignons. Les plus utiles, souvent oubliés et exclus de la liste sont aujourd’hui le coup de coeur de Nature Corner.


Certes, leur apparence n’est pas… très attrayante. Elles ressemblent à des souris, sont nocturnes, vivent en colonie, et sont associées aux vampires. Les chauves-souris. Plusieurs personnes prendraient leurs jambes à leur cou si elles en croisaient. La vision de Nature Corner est tout autre. Les chauves-souris sont des mammifères volants, homéothermes, insectivores ou frugivores. En pleine nature, elles raffolent des grottes et des grands arbres. Mais elles ont aussi toute leur place dans nos villes comme dans nos maisons. Elles nous rendent de précieux services.

bat et grotte

Des chauves-souris dans les villes au fil des saisons

En été, les chauves-souris dans les villes se regroupent en colonie appelée maternité, et s’installent dans les arbres creux, dans les clochers de églises et les charpentes des maisons. Elles habitent même sous les ponts. Les femelles font constamment des aller-retours pour nourrir les plus jeunes. Les mâles ne vivent pas avec les petits et les femelles. Ils restent en groupe et ne s’occupent pas des petits. L’été c’est la saison des naissances.

En automne, les chauves-souris s’accouplent et se préparent pour l’hiver. Elles constituent leurs réserves de graisse et recherche un endroit où passer pendant la saison fraîche. En ville, elles commencent à migrer vers les maisons délabrées, ou les toitures en tuile.

chauvesouris envloppée

En hiver, ces petits mammifères volants choisissent des endroits plus frais et plus couverts pour entrer en léthargie pendant une longue période. Leur métabolisme fonctione au ralenti : la température du corps, la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire baissent.

Au printemps, les chauves-souris se réveillent et gagnent des gîtes leurs permettant de chasser et pour accoucher.

Leur choix des endroits pour les saisons plus chaudes est influencé par leur régime alimentaire. Les insectivores abondent dans les endroits où les insectes pullulent : près des étangs, aux alentours des champs… tandis que celles frugivores sont plus forêts, champs de fruits et jardins. Mais leur habitat idéal reste la forêt, là où elles peuvent se nourrir et se réfugier en toute sécurité. A cause de la destruction de leur habitat, elles se retrouvent dans les villes où elles ont su s’adapter.

Des femelles attentives et courageuses

Une chauve-souris arrive à maturité sexuelle à l’âge d’au moins neuf mois et donne naissance après environ 60 jours (selon les espèces) à une ou deux petits. Elle donne naissance une fois par an, en été. En raison de la lenteur de leur reproduction et de leur exposition aux prédateurs diurnes dans les villes, les petites chauves-souris méritent d’être aidées, au moins pendant les premiers mois qui suivent leur naissance.

En effet, les petits s’accrochent à leurs mères les premiers jours de leur vie, puis ils sont laissés dans leur gîte une fois qu’ils sont devenus trop lourds mais encore incapables de suivre les adultes pendant les chasses nocturnes, un mode de vie qui les expose aux prédateurs nocturnes tels les chouettes effraies. Le mode de reproduction des chauves-souris sont parmi les plus lents considérant leur taille.

chauvessouris bats

Les services écologiques et économiques rendus par les chauves-souris

Insecticides

Une étude faite sur une colonie de 30 000 chauves-souris vivant dans le Sud-est des Etats-Unis, a révélé que ces chiroptères consomment 50 tonnes d’insectes dont 15 tonnes de moustiques par an. Dans les pays tropicaux, les chauves-souris jouent un rôle décisif dans le contrôle de la population d’arthropodes. Elles affichent une dépendance évidente vis-à-vis de l’abondance d’herbes disponibles pour les herbivores et jouent un rôle important dans la réduction des insectes pestes agricoles tels les criquets. Aussi, les moustiques pour la plupart des vecteurs de maladie pour l’homme sont consommés par les chauves-souris insectivores.

Pollinisateurs et distributeurs de graines

Le jour, les oiseaux et les abeilles pollinisent. La nuit les chiroptères dans leur vol prennent le relais. De même, le jour les rongeurs, les dispersent les graines. La nuit les chauves-souris frugivores répartissent les graines à leur tour. La régénération de la forêt  est en partie effectuée par les chauves-souris car ils sont capables d’aller à plus de 40 km chaque nuit pour se nourrir et elles reviennent chaque fois dans le même abri à la levée du jour.

Fertiliseurs biologiques

Les défécations des chauves-souris sont utilisées dans certains pays comme engrais agricoles. Le guano est un constituant très richement azotés et contient aussi d’autres éléments chimiques. Toutefois, cette filière reste sous exploitée et des études sur les éventuelles contaminations aux agents pathogènes et aux virus n’ont jamais été entreprise jusqu’ici.

Aidez alors les chauves-souris de nos maisons en leur procurant des abris. Pour vous guider, choisissez parmi les gîtes pour chauves-souris disponibles sur Nature Corner et lisez l’article « Gîte pour les héros de nos villes et campagnes : les chauves-souris« .

sleeping bats chauves souris

Share

No Comments

Add Comment

Name*

Email*

Website