Nature Corner > Actualités  > Le Mont-Saint-Michel toujours plus maritime

Le Mont-Saint-Michel toujours plus maritime

CC BY-NC-ND Bruno Monginoux www.photo-paysage.com www.landscape-photo.netLe Mont-Saint-Michel, dans la nuit de mardi à mercredi passé, est presque redevenue une île. C’était en effet la plus grande marée de l’été ! L’eau a baigné les pieds d’un pont-passerelle flambant neuf, menant au Mont et qui ne sera ouvert aux navettes qu’à partir d’octobre. Des centaines de personnes ont profité du spectacle, visible pour la première fois depuis cette passerelle, inaugurée le 22 juillet pour les piétons, trois ans après le début de la construction.

Même si la mer ne recouvrait pas totalement l’ancienne digue route, toujours en place, il s’agit d’une première symbolique de la progression du gigantesque chantier pour le rétablissement du caractère maritime de cette merveille, dont le budget total s’élève à 230 millions d’euros, dont 184 millions d’investissements publics directs.

Initiés en 2006, les travaux doivent s’achever à l’été 2015, après notamment la finalisation de l’esplanade, au pied du Mont et la démolition, à l’automne, de la digue route, qui demandera six mois. Depuis avril 2012, le parking de 4100 places situé au pied du rocher a été transféré sur le continent.

Une fois un point final mis aux travaux, la mer devrait ceinturer le Mont-Saint-Michel près de la moitié de l’année. Et baigner le pied du rocher, recouvrant ainsi une partie de l’esplanade, une vingtaine de jours par an.

Classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1979, le Mont-Saint-Michel, un des sites touristiques les plus visités de France, accueille en moyenne 2,5 millions de visiteurs chaque année.

Quant à la baie elle-même, elle attire des milliers d’oiseaux de par sa richesse. Les oiseaux symbolisent un patrimoine naturel, exceptionnel et préservé, qui accueille une vie foisonnante que rythment, au fil des saisons, les nicheurs, les hivernants et les migrateurs. Le site couvre une superficie d’environ 40.000 hectares. A titre indicatif, on estime que, chaque année, à la mi-janvier, ce sont ainsi entre 100.000 et 150.000 oiseaux qui y sont dénombrés, essentiellement des paridés et des limicoles, et dans une moindre mesure des anatidés.

La situation géographique de la baie, l’immensité de son estran et les zones de quiétude existantes en font un site privilégié pour ces espèces. Un bémol cependant : du point de vue de la reproduction, la baie fait figure de site à capacité moindre, notamment dans la partie terrestre où l’état de conservation des habitats n’est pas toujours propice à l’installation des espèces.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter les nombreux livres sur le Mont-Saint-Michel sur Nature Corner :

  1. Guide « Le Mont-Saint-Michel »
  2. Balades nature en Normandie
  3. La carte Tourisme et Randonnée au Mont-Saint-Michel
  4. Guide « Baie du Mont-Saint-Michel » chez Gallimard
  5. Livre « Entre ciel et mer : le Mont-Saint-Michel »
  6. Guide Balades à pied « Entre Saint-Malo et la baie du Mont-Saint-Michel »

Photo du Mont : cc by-nc-nd www.Photo-Paysage.com

Share

No Comments

Add Comment

Name*

Email*

Website